Maxi-verte de Samatan

  • 18
  • au21
  • mai
  • 2023

Lieu :

  • Ville :  Samatan (32)

Contact :

Qu’est-ce qu’une Maxi-Verte ?

C’est une organisation, labellisée, « phare » de la Fédération Française de Cyclotourisme.

  • Elle est d’ampleur nationale.
  • Elle a lieu chaque année dans une région française différente.
  • Elle se déroule toujours durant le week-end prolongé de l’Ascension, du jeudi matin au dimanche inclus.
  • Elle rassemble environ 1 500 vététistes/jour, venant de tout l’Hexagone ainsi que de pays voisins, comme la Belgique.

 

Pourquoi une Maxi-Verte dans le Gers ?

En 2016, la Semaine Européenne avait rencontré un vif succès avec, plus de 2 100 cyclotouristes, ravis de découvrir nos belles routes gersoises.

Le Gers et la Haute-Garonne, notre voisine, sont également riches de beaux chemins, au cœur de la campagne, propres à une activité de VTT.

Il semblait donc intéressant de faire connaitre cette autre facette touristique de ces deux départements, tout en étendant et en diversifiant l’offre des circuits VTT gersois et haut-garonnais. De plus, le Gers possède une base VTT labellisée FFVÉLO, qui propose de nombreux circuits.

 

Pourquoi la ville de Samatan pour base de cette Maxi-verte ?

  • Samatan, pour la diversité de son territoire de vallons et de collines, blotti au cœur de 3 rivières, aux confins de la Haute-Garonne.
  • Pour les nombreux attraits gastronomiques de la région.
  • Pour le savoir-faire de la commune de Samatan qui a déjà organisé de grandes. manifestations dont certaines d’envergure nationale.
  • Pour le large soutien apporté par la commune de Samatan à ce projet porté par le CoDep 32 (Comité Départemental de Cyclotourisme du Gers).

 

Quand ?

Ce sera en 2023.

Jeudi 18 mai/vendredi 19 mai/samedi 20 mai et dimanche 21 mai 2023.

 

Organisation de la Maxi-verte

Un réel partenariat s’est mis en place entre le CoDep 32 de Cyclotourisme, la commune de Samatan et les clubs cyclos locaux.

Le Comité de Pilotage est composé de :

  • M. Hervé Lefèbvre (maire de Samatan),
  • M. Stéphane Lavéran (mairie de Samatan),
  • M. Lionel Saint-Martin (président du CoDep 32),
  • M. Jean-CLaude Gaychet (club La roue libre samataise).

Les Commissions :

  • La responsabilité de ces commissions est confiée à des binômes

    Samatan / CoDep 32

C’est au cœur de la commune de Samatan, que se situeront les infrastructures de l’organisation :

  • l’accueil (distribution des dossiers à l’arrivée),
  • le point de départ journalier des parcours,
  • la permanence,
  • les chapiteaux, pour les repas du soir et/ou la petite restauration,
  • le village proprement dit, avec :
    • un stand de la Fédération et des officiels,
    • des stands touristiques,
    • des stands sur l’environnement,
    • des vélocistes,
    • des producteurs locaux.

 

 

L’intérêt de cette Maxi-verte pour nos départements ? La région ?

  • Patrimonial
    • Les circuits qu’emprunteront les vététistes leur permettront de découvrir la richesse patrimoniale, aussi bien touristique que culturelle, sans oublier le patrimoine gastronomique, puisque lors des ravitaillements, ou repas, nous leur proposerons des spécialités régionales.

  • Touristique
    • Cette manifestation va permettre d’étoffer le maillage des circuits VTT dans le Savès, offrant ainsi la possibilité à de nombreux vététistes d’y venir hors Maxi-Verte.

  • Économique
    • Durant ces 4 jours, les participants :
      • utiliseront les hébergements (gites, chambres d’hôtes, hôtels, campings, aires de camping-car…) dans un rayon d’une vingtaine de kilomètres.
      • feront vivre les commerces de proximité et les restaurants,
      • l’organisation se fournira en « circuit court », pour ses denrées, chez les producteurs locaux et/ou régionaux.

 


 

Informations complémentaires

 
Site internet : il vient d’être créé et sera complété au fur et à mesure.
www.gers.ffvelo.fr/MaxiVerte2023/index06.html
 
Le site comprend :
  • les circuits,
  • lien avec IKINOA pour les inscriptions,
  • toutes les infos pratiques.
 
Facebook : un compte sera ouvert uniquement pour la Maxi-Verte. Il comprendra :
  • revue de la Fédération,
  • magazines spécialités,
  • etc.
 
Inscriptions : Les participants s’inscriront directement en ligne, via le logiciel IKINOA, en choisissant les différentes options possibles :
  • « pass » de 4 jours ou à la journée,
  • repas du soir et/ou de clôture,
  • randonnées pédestres.

NB: les inscriptions comprennent les ravitaillements, la plaque de cadre, le bracelet et un cadeau de bienvenue.

Hébergement :
  • chambres d’hôtes,
  • gîtes,
  • campings,
  • etc.

Les participants réserveront eux-mêmes leur hébergement via des liens vers les sites des OT.

  • aires de camping-car.

Les camping caristes auront à leur disposition les aires de Samatan, Lombez et une aire « temporaire » sur Samatan.

Village exposants : Situé à proximité de la salle des fêtes, il regroupera des producteurs locaux, des stands d’institutionnels, de la petite restauration…

NB: le village sera « ouvert ».

 

 

 

 

 

 

Les circuits

Jeudi 18 mai : « le bonheur est dans le gras »

Après le canard de Samatan, vous irez vers l’oie de La Comtesse. En suivant la Marcaoue, par monts et vallées, vous arriverez à Gimont, une belle bastide perchée, avec une superbe vieille halle. Gimont, tout comme Samatan est réputée pour son « marché au gras », où les amateurs viennent chercher canards gras et foies gras de canards et d’oies. Sur le retour, après les collines gersoises, vous découvrirez la Gimone, avant de rejoindre Samatan, l’autre « pays du gras ».

Les communes traversées seront Bézéril, Polastron, Saint-André, Lahas, Gimont, Escornebœuf, Giscaro, Sainte-Marie, Juilles, Saint-Caprais, Aurimont, Saint-Martin-Gimois et Saint-Soulant. Les boucles prévues sont de 23, 42, 53, 76 et 93 km.

 

Vendredi 19 mai : « les 2 saves »

La diversité des circuits du territoire des 2 Savès s’exprime autant par un relief hésitant entre les dernières terrasses de la vallée de la Garonne et les premiers coteaux du Gers que par ses habitants, agriculteurs dispersés, ancrés sur une terre profondément rurale et agricole, ou résidents travaillant dans l’agglomération toulousaine. De Samatan, en remontant de la vallée de la Save en direction de Rieumes et des dernières terrasses de la Garonne, vous pourrez apprécier l’architecture des châteaux de Latour et de La Hilaire, avec, par endroits, des vues époustouflantes sur les vallons du Gers ou sur la chaine pyrénéenne. Au détour des villages traversés, vous découvrirez les « clochers mur » caractéristiques des églises de nos régions. Lors d’une incursion en Haute Garonne, le paysage se fera plus boisé.

Les communes traversées seront Lombez, Puyausic, Monblanc, Saint-Loubes-Amades, Laymont, Forgues, Plagnole, Lautignac, Rieumes, Saveres, Lahage, Montgras et Pébées. Les boucles prévues sont de 21, 45, 66 et 80 km.

 

Samedi 20 mai : « du mastodonte à l’orchidée » (départ déporté à Simorre)

En arrivant en vue de la petite ville de Simorre, vous serez surpris d’apercevoir un édifice massif, hérissé de tours et de murs crénelés (dont l’aspect pourrait être qualifié d’inquiétant), dominant de sa masse les maisons de la cité qui l’entoure…une sorte de château-fort de conte de fées, paraissant venir tout droit du Moyen-Âge, des croisades et des chevaliers ! Heureusement, vous ne rencontrerez pas plus de chevaliers que de Zygolophodon et de Gomphothérium !!! Des espèces de la famille des Mammouth, fossilisées, remontant à la période du miocène (ère tertiaire). En parcourant le circuit des côteaux de la Lauze, particulièrement accidentés, qui offre une mosaïque de bois, prairies, landes calcaires, cultures reliées par de nombreuses haies…regardez bien sur les bords des chemins, vous aurez peut-être la chance de voir « l’Orphys du Gers », une orchidée sauvage qui fleurit en mai.

Les communes traversées seront Simorre, Saint-Élix-d’Atarac, Saramon, Semezies-Cachan, Monties, Lamaguère, Villefranche d’Astarac, Monbardon, Betcave-Aguin, Bellegare, Aussos, Sarcos, Moncorneil-grazan, Faget-Abbatial et Sere. Les boucles sont de 11, 17, 35 et 61 et 87 km.

 

Dimanche 21 mai : « la brique dans tous ses états »

Dès le début de ce parcours, passage par le village de Pompiac, qui tire son nom de Pompius, riche propriétaire d’une villa gallo-romaine. Ensuite, nous retrouvons la brique rouge dans le village de Seysses-Savès, construit sur une motte féodale et dominant la vallée de la Boulouze, avec le clocher-mur de l’église de l’Exaltation de Ste Croix (classée monument historique).

Nous observons les douves du petit village de Saint-Thomas perché à 320 mètres, roulons sur l’ancienne voie romaine et traversons les magnifiques forêts de l’ouest du Muretain. Après ce petit passage dans le département de la Haute-Garonne, nous retrouvons les particularités des bâtiments de cette partie du Gers : le bloc de terre cuite ou séchée de couleur rouge ! Sur le retour, nous avons la chance de passer par le château de Caumont à Cazaux-Savès qui a appartenu à Gaston Phébus et qui a vu la naissance du Duc d’Epernon Jean-Louis de la Valette, célèbre Cadet de Gascogne. Nous passons ensuite dans la commune de Noilhan et découvrons l’ancien chemin de ronde qui entourait l’ancien Château. Puis, nous revenons à Samatan par un chemin de cœur de village « très nature » : le sentier des fossés.

Les communes traversées sont Pompiac, Labastide-Savès, Cazaux-Savès, Castillon-Savès, Noilhan, Seysses-Savès, Endoufielle, Bragayrac, Saint-Thomas, Empeaux, Aurade, Saiguède et Bonrepos-sur-Aussonnelle. Les boucles sont de 30, 42, 56 et 63 km.

 

Tout comme la Semaine Européenne de 2016, la Maxi-Verte aura des retombées économiques sur nos départements, sachant qu’en général, 20 % des participants reviennent.

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.