Situation sanitaire : les dernières infos

Adaptation des directives sanitaires – 6 avril 2021

Suite aux annonces du Président de la République, l’ensemble du territoire national est soumis aux mêmes règles et cela jusqu’au 2 mai 2021. Ces nouvelles règles ont été actées par le décret du 2 avril 2021 modifiant ceux du 16 octobre et 29 octobre 2021 relatifs aux mesures générales « Covid ».

  • Couvre-feu de 19 h à 6 h du matin : pas de déplacement hors du lieu de résidence sauf motif impérieux ;
  • Entre 6 h et 19 h : pas de déplacement en journée au-delà de 10 km du domicile sauf motif impérieux.

L’activité sportive, considérée comme une nécessité pour le bien-être physique et psychique de chacun, est préservée. Aussi la pratique sportive individuelle, donc le vélo reste possible en extérieur tant dans l’espace public que dans les équipements sportifs de plein air, sans limitation de durée mais dans un rayon de 10 km autour de chez soi, dans le respect du couvre-feu (de 6 h à 19 h) et muni d’un justificatif de domicile.

Pour la pratique du vélo des mineurs

La pratique organisée en club ne peut se faire que par groupe habitant à proximité des uns des autres afin de respecter les points suivants :

  • Dans l’espace public (routes, chemins, parcs, forêts etc.) par groupe de 6 au maximum 2 éducateurs compris ;
  • Dans le respect de la distanciation de 2 m ;
  • Dans le respect de la limitation à 10 km de rayon autour du domicile ;
  • Encadrée par des éducateurs diplômés fédéral ou identifiés comme « adulte accompagnateur » au sein du club ;
  • Dans un établissement de type plein air (ERP PA : Stade, terrain de grand jeu, etc.) sans limitation du nombre, avec le respect de la distanciation et des gestes barrières.

Pour la pratique du vélo des majeurs

  • Dans l’espace public (routes, chemins, parcs, forêts, etc.) par groupe de 6 au maximum ;
  • Dans le respect de la distanciation de 2 m ;
  • Dans le respect de la limitation à 10 km de rayon autour du domicile muni d’un justificatif de domicile ou d’identité ;
  • Dans un établissement de type plein air (ERP PA : Stade, terrain de grand jeu, etc.) sans limitation du nombre, avec le respect de la distanciation et des gestes barrières.

Pour les personnes en situation de handicap

Les mêmes règles s’appliquent aux personnes en situation de handicap pratiquant le vélo :

  • Dans l’espace public (routes, chemins, parcs, forêts, etc.) par groupe de 6 au maximum ;
  • Dans le respect de la distanciation de 2 m, sauf pour le pilote de tandem, et la personne nécessaire à la pratique de la PSH ;
  • Dans le respect de la limitation à 10 km de rayon autour du domicile muni d’un justificatif de domicile ou d’identité.

La vie associative : voie dématérialisée

  • Réunions des instances dirigeantes des clubs, commissions, groupes de travail, etc.
  • Formation : en non présentiel pour les contenus théoriques, en présentiel pour les parties techniques dans le respect des règles applicables pour la pratique du vélo pour publics majeurs.

Les organisations de randonnée et autres manifestations (critériums, séjours, etc.) : non autorisées jusqu’au 2 mai 2021

  • Prévoir les organisations après le 2 mai : déposer les déclarations de manifestations avec mesures sanitaires renforcées.

25 mars 2021
  • Consignes spécifiques pour les 16 départements en confinement :
    • Adultes : sorties autorisées avec un simple justificatif de domicile (ex : document d’identité), pour une pratique sportive ou de loisirs dans un rayon de 10 km maximum de son domicile, sans délai imposé, entre 6 h et 19 h (nous vous proposons de calculer ce rayon sur veloenfrance.fr, comme lors du dernier confinement).
      Ces sorties doivent être réalisées dans le respect de la distanciation physique de 2 mètres et de la limite d’un regroupement de 6 personnes. Les groupes organisés par les clubs doivent donc être adaptés à ce nombre.
    • Jeunes : les activités extra-scolaires en extérieur sont annoncées maintenues donc, les activités des Écoles françaises de vélo sont autorisées selon les recommandations de février 2021. Les regroupements de plus de six personnes sont possibles lors d’activités encadrées au bénéfice exclusif de mineurs (les groupes de jeunes sont limités à 12 avec 2 encadrants au minimum : réglementation fédérale).
  • Rappel sur la limitation de rassemblements à 6 sur la voie publique :
    La crise sanitaire depuis un an, perdure. Pour lutter contre celle-ci, le gouvernement a pris des mesures restrictives applicables à tout le monde. Obligations, restrictions, dérogations sont officialisées par des décrets et arrêtés. La Fédération en lien avec les services du Ministère édicte des recommandations qui intègrent tous ces éléments.  Il s’agit d’outils pour permettre la continuité des activités en y intégrant les restrictions obligatoires.  Celles-ci sont disponibles à tous sur le site fédéral, elles ont été transmises aux Comités régionaux et départementaux de cyclotourisme afin d’être relayées vers les clubs.
    Depuis quelques semaines des groupes de cyclotouristes ont été  verbalisés pour non-respect de la limitation à 6 par groupe. La question de la responsabilité du président revient régulièrement ainsi que la légitimité de la verbalisation voilà quelques réponses :
    • Le président de chacune des structures (Comité régional et départemental, club) doit relayer l’information afin qu’elle arrive au pratiquant (site Internet, mail, etc.) ;
    • Le respect de 6 personnes par groupe s’applique à tous sauf pour les mineurs dès lors où les sorties font parties de l’activité régulièrement organisée par les clubs et encadrées dans le respect de la réglementation fédérale par les personnes identifiées ;
    • Dans le cadre des sorties clubs régulières, le président est considéré comme un organisateur de la pratique, il doit rappeler cette obligation de ne pas se regrouper à plus de 6 à tout moment de la sortie, statique ou pour rouler.
    • Le texte de référence des « mesures Covid » est le décret 2020-1310 du 29 octobre modifié et consolidé par différents autres textes. La limitation à 6 personnes est précisée dans son article 3.III ;
    • L’amende de 135 euros n’est pas fixée de façon arbitraire, elle relève du décret du 2020-264 du 17 mars 2020 portant création d’une contravention réprimant la violation des mesures à prévenir et limiter les menaces sanitaires graves ;
    • Il est important de rappeler que chaque préfet peut prendre toutes les mesures de restrictions sur son territoire, mais il peut aussi autoriser des regroupements avec des mesures sanitaires renforcées.

Il est important de rappeler la nécessité de respecter les gestes barrières pour soi et pour les autres, des clusters ont été identifiés au sein de certaines structures suite à des regroupements.

Écoles françaises de vélo

La pratique pour les mineurs dans le cadre des école française de vélo est complètement libérée, elle peut se faire dans les conditions normales et selon les règles de la fédération, 12 mineurs max et 2 encadrants par groupe, sans limite de rayon kilométrique et sans limitation de temps.

COVID-19 et activités jeunes au sein des clubs (Applicable au 4 décembre 2020)


Les adultes et le vélo

La pratique adulte n’est pas encore libérée, mais les clubs peuvent organiser la pratique dans le respect de 6 personnes par groupe, dans un rayon de 20km pour 3 heures.

COVID-19 Pratique du cyclotourisme sur route et à VTT (Actualisé au 4 décembre 2020)

Communiqué de Martine Cano, Présidente de la Fédération française de cyclotourisme

La Fédération française de cyclotourisme exprime sa satisfaction concernant l’évolution des mesures sanitaires. Celles-ci prennent en compte dès ce samedi 28 novembre, nos demandes plusieurs fois réitérées directement, ou encore avec le CNOSF et l’ensemble des acteurs du vélo. La possibilité de pratiquer, en individuel, une activité physique dans un rayon de 20 kilomètres et sur une plage horaire de 3 heures, permet l’usage du vélo comme activité physique essentielle à la santé, comme nous l’avions demandé.

Communiqué de Presse (25/11/2020) | Décret n°2020-1454 (27/11/2020) | COVID-19 Pratique du cyclotourisme sur route et à VTT

L’apprentissage du vélo reprend pour les jeunes !

Nos écoles françaises de vélo vont également pouvoir reprendre leurs activités en extérieur. C’est un enjeu majeur pour l’éducation physique, afin de lutter contre la sédentarité et toutes ses conséquences sur la santé des enfants et des jeunes. C’est également une nécessité pour favoriser l’usage des mobilités douces dans notre pays. Pour accompagner cet engagement pour le vélo par un apprentissage de qualité des jeunes, rien de mieux qu’une structure accueillante, encadrée par des personnes formées : les écoles françaises de vélo.

COVID-19 et activités jeunes au sein des clubs de la fédération française de cyclotourisme | Protocole sanitaire

Dans la continuité de toutes les démarches déjà engagées, la Fédération française de cyclotourisme propose, avec 16 autres signataires, des pistes d’actions concrètes pour permettre au plus grand nombre possible de citoyens d’accéder à la solution vélo.

Lire la tribune

Dans la continuité de toutes les démarches déjà engagées, la Fédération française de cyclotourisme signe une tribune, avec 16 autres signataires, pour demander la levée de la limite d’un kilomètre du domicile pour le motif d’activité physique, comme dans les autres pays européens.

Lire la tribune

La Fédération française de cyclotourisme demande que le vélo puisse être pratiqué comme activité physique essentielle pour la santé !

Il y a quelques mois, lors du premier confinement, la France se trouvait le seul pays dans lequel le vélo était mis de côté par des mauvaises interprétations et un zèle appuyé de contrôles sur le terrain. Il a fallu attendre plusieurs semaines une réponse loin d’être satisfaisante sur la situation. Quel mauvais signal, au moment même où le Plan national vélo se concrétise, que les collectivités aménagent leurs territoires pour favoriser la pratique, que le Savoir rouler à vélo forme des milliers d’enfants.

Le déconfinement a d’ailleurs démontré la prise en compte du vélo par nos concitoyens, comme distanciation physique et aussi comme retour à l’activité physique. Aujourd’hui, outre le fait que le vélo fasse partie intégrante des déplacements, c’est aussi l’activité largement plébiscitée par les Français.

Le gouvernement, fin octobre, a été amené à prendre de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation de la pandémie. Nous assistons dans ce cadre, à un retour en arrière incompréhensible, permettant une multitude de dérogations (les exemples se multiplient), mais interdisant l’usage du vélo en tant qu’activité physique, au-delà d’une heure et d’un kilomètre du lieu de résidence. Alors même que la pratique du vélo est un véritable atout santé sans mise en cause des gestes barrières indispensables.

C’est pourquoi, la Fédération française de cyclotourisme, en responsabilité, demande que soit revue la limitation de la pratique du vélo comme une véritable activité physique, qui aujourd’hui relève de l’interdiction. Ainsi, la Fédération demande de la permettre individuellement dans un périmètre et un environnement adaptés et raisonnables.

Pour que le vélo puisse être pratiqué comme activité physique essentielle pour la santé, nous vous invitons à signer et à relayer la pétition en ligne :

Je signe la pétition

Règles applicables aux activités de la Fédération durant le confinement

Compte tenu de la situation sanitaire, le gouvernement a imposé depuis le 30 octobre un second confinement sur l’ensemble du territoire national. Les règles de celui-ci sont établies par le décret 2020-13-10 du 29 octobre.

  • Il s’applique à nos activités fédérales dans les termes suivants:
    • La pratique du vélo, comme activité physique sur la voie publique peut se faire uniquement dans un rayon de 1 km autour de son domicile durant une heure. Vous devez être munie de l’attestation dérogatoire de déplacement ;
    • Elle doit se faire de façon individuelle et non en groupe constitué ;
    • Les clubs sont considérés comme des établissements d’APS, par conséquent, ils ne peuvent pas se réunir pour pratiquer ensemble au sein d’un groupe ;
    • Les activités pour les jeunes mineurs au sein des structures labellisées ou non, sont soumises aux mêmes règles, elles sont donc interdites. Seules les activités mises en places par un club dans le cadre des temps scolaires et péri scolaires sont autorisées ;
  • Pour les personnes en situation de handicap, les mêmes règles de pratique (1 km – 1 heure) s’appliquent. Seule la distanciation n’est pas obligatoire dès lors où le handicap impose la présence d’une tierce personne (le tandem). L’attestation dérogatoire de déplacement est obligatoire.
  • L’usage du vélo à des fins de mobilité dans le quotidien est autorisé. Il peut être utilisé uniquement pour les déplacements à effectuer dans le cadre dérogatoire, muni de l’attestation. Cependant, détourner un motif dérogatoire pour exercer une sortie à vélo, pourrait amener à une verbalisation.
  • Les formations fédérales de bénévoles en présentiel sont suspendues.
  • Les réunions de clubs, CoDep, CoReg ainsi que les assemblées générales des structures ne peuvent pas se tenir en présentiel. Elles pourront être organisées à distance par visioconférence. Les votes peuvent être électroniques ou par correspondance.

Prenez soin de vous et des autres en respectant les gestes barrières.

Mobilisation pour le sport

L’ensemble des fédérations sportives subit actuellement de multiples difficultés liées à la crise sanitaire et aux restrictions imposées à nos pratiques. La semaine dernière, une lettre ouverte signée de 95 fédérations, dont la Fédération française de cyclotourisme, a été adressée au Président de la République. 

Dans le prolongement de ce courrier, le CNOSF souhaite recueillir le maximum de données sur les difficultés des clubs, afin de les porter vers l’État. La Fédération invite tous ses clubs à se mobiliser en répondant à cette sollicitation du CNOSF. Un courrier a été transmis en ce sens, avec le lien du questionnaire, via les Comités départementaux et Comités régionaux. Si vous ne l'avez pas reçu, réclamez-le à votre comité ou la Fédération.

Dans le contexte de difficultés que nous vivons, il nous semble indispensable de se donner le maximum de chances d’obtenir des aides plus conséquentes et justifiées pour le secteur du sport amateur, avec notamment, et c’est inscrit dans le questionnaire, un possible dispositif d’aide financière aux familles pour l’inscription ou la réinscription dans un club sportif fédéré.

En lien avec les autres fédérations, la Fédération française de cyclotourisme continue à défendre les intérêts de ses adhérents.

Un confinement est mis en place sur l’ensemble du territoire jusqu’au 1er décembre prochain. L’activité de nos clubs s’en trouve directement impactée, avec notamment l’annulation de fait de toutes les activités de nos structures pour les adultes mais aussi pour nos écoles de vélo.

Cette interdiction est définie par le décret du 29 octobre 2020.

Sont autorisés, avec l’attestation dérogatoire dans les termes suivants : « les déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie ».

Seule l’activité sportive dans le cadre des activités scolaires et périscolaires est autorisée.

Nous vous informerons régulièrement de toutes les évolutions à venir.

Soyez assurés que mettrons tout en œuvre pour vous accompagner, dans cette période particulièrement difficile. La Fédération continuera de déployer l’ensemble de ses services, de manière adaptée à la période que nous traversons.

Suite aux annonces du Président de la République, un reconfinement se met en place sur l’ensemble du territoire. L’activité de nos clubs s’en trouve directement impactée, avec notamment l’annulation de fait de toutes les randonnées.
La Ministre en charge des sports invite les Fédérations pour une réunion ce vendredi à midi afin de discuter des spécificités pour les activités physiques et sportives. Nous vous informerons dès parution du décret à suivre.

Suite au nouveau décret du 24 octobre, le ministère en charge des Sports a donné de nouvelles directives concernant la pratique sportive. À ce jour, nous pouvons pratiquer les activités du cyclotourisme dans les conditions suivantes :

  • les activités dans l’espace public de plein air sont autorisées ;
  • les activités pour les mineurs en école de vélo et en clubs sans structures sont autorisées dès lors qu’elles sont encadrées à minima par un éducateur fédéral diplômé sans limitation de nombre, soit 12 jeunes et 2 encadrants ;
  • les activités pour les personnes en situation de handicap sont autorisées ;
  • les clubs devront organiser sur la voie publique des groupes de 6 personnes (adultes) au maximum, cependant en cas de présence au sein du club d’un éducateur titulaire d’un diplôme d’État permettant l’encadrement des activités du cyclisme et d’une carte d’éducateur sportif le groupe n’est pas limité à 6 personnes. L’éducateur devra être présent au sein du groupe.

Ces nouvelles informations sont susceptibles d’être modifiées suite à de nouvelles mesures de restrictions dans les prochains jours. Nous vous demandons de respecter et de faire respecter les gestes barrières. Seuls les bons comportements permettront de ralentir la circulation du virus.

Prenez soin de vous et de vos proches.

Nous connaissons depuis quelques semaines une résurgence de la Covid-19 sur l’ensemble du territoire national. Même si le gouvernement ne souhaite pas un re-confinement total, il a pris des mesures de restrictions de certaines activités économiques et de loisirs. Nos activités fédérales en seront, soit directement, soit indirectement impactées.

Dans l’ensemble, les pratiques régulières au sein de nos structures pourront être organisées, avec bien entendu, le respect d’un certain nombre de point dont les gestes barrières. Depuis septembre des randonnées ont pu se tenir, avec un protocole sanitaire imposé par la préfecture. Les formations fédérales sont fortement perturbées, nous travaillons activement afin de proposer des solutions pour que les stagiaires en cours ne soient pas pénalisés. Enfin, l’organisation de réunions et les assemblées générales de nos structures sont un véritable parcours du combattant, la tenue et les conditions diffèrent selon les zones de circulation du virus, mais aussi selon restrictions supplémentaires des préfectures.

Le 15 octobre des informations vous ont été envoyées sur l’organisation de vos activités. À ce jour, suite à l’ambiguïté entre le décret du 16 octobre qui limité à 6 les rassemblements sur la voie publique et le communiqué de presse du ministère en charge des Sports, nous ne sommes pas en mesure de vous garantir que la limitation que nous préconisons soit la bonne pour les sorties organisées par vos clubs. Nous avons interrogé le ministère, une réponse devrait être apportée en fin de semaine ou début de semaine prochaine.

La vie des clubs c’est de rouler ensemble et nous défendrons la valeur de convivialité du cyclotourisme. Cependant, je vous rappelle que nous sommes depuis le 17 octobre en URGENCE SANITAIRE SUR TOUT LE TERRITOIRE. Cela veut dire que l’État et les préfets peuvent prendre toutes les restrictions pour garantir la sécurité sanitaire de la population, et nous nous devons de respecter les textes réglementaires. N’oubliez pas d’adopter les bons comportements pour ralentir la circulation du virus, mais surtout de protéger nos amis et nos familles cyclotouristes.

Prenez soin de vous et de vos proches !

ATTENTION: Afin d'éviter les abus, les réactions sont modérées 'a priori'. De ce fait, votre réaction n'apparaîtra que lorsqu'un modérateur l'aura validée. Merci de votre compréhension.